custom watermark cotton paper amway business plan powerpoint presentation powerpoint presentation ideas distracted preacher essay where to find and buy college homework ecommerce website business plan ucc 3 assignment customer service power point presentations sample title of research paper

Conception de systèmes intégrés complexes

L’accroissement en complexité des SoC demande que soient repensées les méthodes permettant de les concevoir et de les valider. Les chercheurs de LabSoC tentent d’apporter leurs réponses à ce problème en travaillant les techniques de modélisation, depuis les spécifications les plus abstraites jusqu’aux modèles concrets de composants logiciels ou matériels. Les méthodes formelles de modélisation et de vérification sont largement mises à contribution, en complément de la simulation conventionnelle. Cette activité se décline en trois axes de recherche :

 

1. Exploration d’architecture de systèmes à très haut niveau d’abstraction

Cet axe poursuit le triple objectif de :

  • Réduire le coût initial de développement avant les premières validations et analyses de performances.
  • Accélérer les simulations de l’ensemble du système de plusieurs ordres de grandeur par rapport aux modèles transactionnels classiques.
  • Autoriser l’utilisation des techniques de vérification formelle sur le système complet.

Pour atteindre ces objectifs, une séparation totale entre traitements et contrôle d’une part et entre application et architecture d’autre part est introduite. L’abstraction totale des traitements permet d’accélérer considérablement les simulations de l’ensemble du système et de beaucoup simplifier les modèles, condition indispensable à l’utilisation des techniques formelles.

Nous avons d'ore et déjà mis en place un environnement, basé sur UML, permettant de modéliser un système dans lequel les données sont abstraites. Cet environnement, nommé DIPLODOCUS, est implanté dans l'outil open-source TTool.

 

2. Assistance au raffinement vers l’entrée du flot de conception classique

Les étapes de raffinement depuis les spécifications jusqu’aux codes source des modules logiciels et aux modèles synthétisables des modules matériels sont manuelles et source d’erreurs nombreuses, surtout lors des sauts sémantiques forts. Le cycle de raffinement doit donc être assisté pour permettre au concepteur de vérifier le respect de la spécification de performance et à l’architecte système d’annoter rapidement ses modèles lorsque la spécification de performance est remise en cause, de valider ces modifications ou d’identifier la modification complémentaire optimale.

LabSoC mène donc une activité de recherche dans ce sens. Les chercheurs tentent de mettre en oeuvre des techniques et méthodes pour assister le concepteur dans le processus de développement des systèmes, voire de garantir la préservation de propriétés entre les différents modèles depuis les spécifications aux modèles concrets. Une thèse est actuellement en cours au sein du laboratoire sur le sujet d'intégration de raffinement garanti dans la méthodologie de développement des systèmes embarqués.

 

3. Assistance à l’abstraction automatique de blocs de propriété intellectuelle (IP)

Il est fréquent qu’un bloc de propriété intellectuelle existant ne soit disponible que sous une forme déjà raffinée, niveau transfert de registres ou même niveau portes. Afin d’intégrer de tels modèles dans un flot de conception système à haut niveau d’abstraction il est donc utile de renverser le cycle traditionnel et de produire des modèles abstraits à partir de modèles raffinés. Une thèse est actuellement en cours sur ce sujet au sein du laboratoire. Des techniques dynamiques de simulation instrumentée et des techniques d’analyse statique sont mises en oeuvre pour assister la séparation contrôle / traitement. Une étape de "slicing" est ensuite utilisée pour produire des modèles séparés des automates de contrôles et des chemins de données. Les phases suivantes sont consacrées à la minimisation et à l’optimisation du contrôle d’une part et, d’autre part, à l’extraction de la fonctionnalité sous forme d’une fonction de traitement dépourvue d’informations temporelles. Il devient alors possible de produire un modèle simulable de type "bus cycle accurate" mais dont l’architecture interne est entièrement orientée vers la vitesse de simulation. Il est également possible d’appliquer des techniques d’analyse statique aux éléments de contrôle, voire de valider la fonctionnalité par des approches de type preuve de théorème.

LabSoC travaille en étroite collaboration avec les départements de l’Institut Eurécom. Ces derniers sont en effet porteurs d’excellents véhicules de test pour les méthodes de conception étudiées. Les chercheurs de LabSoC s’efforcent donc d’apporter une compétence de conception de systèmes embarqués à ceux qui en exprimeront le besoin et en tirent le bénéfice d’une mise à l’épreuve permanente de leurs innovations.

Image Retour haut de page